Sport et douleur : mythes et réalité

Sport et douleur : mythes et réalité

Nous avons tous connu la sensation de douleur  d’une courbature qui peut se révéler très désagréable et vous dissuader à vie de refaire du sport.

Aujourd’hui je vous propose  un article pour changer votre regard sur la notion de douleur physique dans la pratique sportive et vous permettre d’optimiser le plaisir et la réussite de votre entraînement

Changez votre regard sur la douleur

No pain, no gain (On n’a rien sans mal)? Faux et archi-faux !

Bien qu’il soit quand même vrai qu’il est nécessaire de repousser en partie vos limites et sortir de votre zone de confort pour progresser dans votre entraînement. Il est totalement faux de dire que le meilleur entraînement est une séance où l’on ressort épuisé, sur les rotules après avoir transpirer une bassine d’ effort.

L’idée propagée par certains « gourous de salle »  selon laquelle l’exercice doit être douloureux est tout simplement fausse…  en effet la douleur musculaire pendant ou après un exercice suggère habituellement une blessure. Cependant, certaines courbatures musculaires sont inévitables, surtout quand vous faites un exercice inhabituel et nouveau.

Ce fameux mythe du sport douleur a été entièrement balayé par des médecins, kinésithérapeutes et des chercheurs qui ont démontré  sur le plan physiologique que la courbature et la douleur ne sont pas nécessaires pour évoluer physiquement. D’autre part associer l’idée de faire du sport à une notion de douleur, ne va en aucun cas du point de vue motivation vous amener à prendre du plaisir et maintenir votre envie de vous entraîner.

 

Voici  quelques conseils  pour  éviter la douleur

Faites du sport en groupe pour prendre du plaisir

Le sport est vecteur de lien social, et partager votre activité permet d’améliorer le plaisir de pratiquer .À en croire une étude de l’Université d’Oxford, on est capable de s’entraîner deux fois mieux (et on produit deux fois plus d’endorphines) quand on fait du sport en groupe.

Consommez des betteraves

Les betteraves contiennent des nitrates, qui aident à transporter plus de sang et d’oxygène vers les muscles.

 Rafraîchissez-vous avant de vous réchauffer

Buvez une boisson glacée avant de faire du sport, surtout s’il fait chaud et humide. Vous verrez que vous tiendrez le coup plus longtemps.

Buvez du café

La caféine ne sert pas uniquement à se revigorer quand on a un petit coup de mou à 15 heures. Une enquête du Times révèle que des cyclistes qui boivent une tasse de café une heure avant de partir trouvent leur promenade moins fatigante que les sportifs non remontés par la caféine.

Écoutez votre rythme

Certaines personnes sont du matin, d’autres pas du tout. Sachez qui vous êtes. Vous verrez qu’il est plus facile de pratiquer un sport au moment de la journée où on se sent le plus en forme.

Prenez une collation avant de faire du sport

Si vous êtes du matin, ne sortez pas sans avoir mangé. En effet un manque de glucide rendra votre séance plus pénible à l’effort et vous mènera dans certains cas à l’hypoglycémie.

Améliorez votre qualité de sommeil

Le sport fait mieux dormir. Mais l’inverse est vrai aussi : le sommeil facilite le sport. Si vous dormez mal, vous serez moins en forme lors de vos entraînements.

 

Maintenant vous savez que s’entraîner à la salle de sport ne rime pas forcement avec souffrir et que bien au contraire plus on prend du plaisir à pratiquer et plus les résultats seront au rendez-vous.

 

Woman doing yoga on jetty

 

 

Les commentaires sont fermés.