Soulager une tendinite

Soulager une tendinite

La tendinite n’est pas une blessure évidente à soigner. Elle va demander du temps et des traitements très spécifiques, il faudra également adapter votre entraînement en conséquence.

Pour commencer définissons ce qu’est un tendon, il s’agit d’une partie de tissu, résistante et élastique, qui va permettre l’insertion d’un muscle sur le squelette. Une tendinite est une inflammation bénigne du tendon dont les causes sont multiples cela peut être du à un geste répété avec une contrainte inhabituelle ou encore un manque hydratation. Si elle peut toucher n’importe quel tendon du corps, la tendinite est majoritairement localisée au niveau de l’épaule, du coude, du poignet, du genou et de la cheville.

Nous vous proposons aujourd’hui chez Alegria plusieurs pistes pour un traitement de votre tendinite qui si elle est mal soignée peut devenir chronique et nécessitera un traitement médical adapté aux éventuelles complications.

Mieux vaut prévenir que guérir

En effet les sportifs ou les bricoleurs ne sont pas les seules populations touchées par les tendinites. Tout le monde peut en être affecté, car les causes favorisant les tendinites sont diverses et multiples. Les détecter va vous permettre d’éviter l’inflammation et de vous protéger d’une tendinite éventuelle.Exemple, l’utilisation répétée d’une souris ou d’un clavier d’ordinateur peut entraîner une tendinite du pouce et même de l’épaule ou du tendon d’Achille  . Observez que le déclenchement d’une tendinite est souvent la conséquence d’une addition de facteurs.

  • L’âge est un facteur augmentant la probabilité de développer une tendinite, car la structure du tendon se fragilise et se modifie avec le temps.
  •  il y a aussi un facteur mécanique. En effet, les activités répétitives, les positions inadaptées, le port de charges lourdes ou encore l’exposition aux vibrations fragilisent les tendons. Les ouvriers travaillant dans les usines ou dans le bâtiment sont donc très exposés au risque de tendinite.
  • La pratique régulière d’une activité sportive (randonnée avec bâtons, golf, jogging, natation, tennis…), un échauffement insuffisant ou un mouvement mal effectué peuvent provoquer une tendinite.
  • Il peut aussi y avoir un facteur alimentaire. Une hydratation insuffisante ou une alimentation trop acide peut favoriser son apparition

 

Connaissez les symptômes d’une tendinite.

Cela va vous permettre de soigner plus rapidement en prenant en compte les  symptômes suivants:

  • Une tendinite va se reconnaître par des douleurs et des raideurs au niveau du tendon ou de l’articulation. Ces sensations sont particulièrement fortes et marquées le matin au réveil.
  • Lorsque vous ressentez juste une gêne au repos et que en cas d’activité, la douleur est de plus en plus vive.
  • Si vous ressentez d’intenses douleurs au niveau des tendons après une journée chargée, il est probable qu’elles soient dues à une inflammation.
  • La douleur peut s’accompagner d’un gonflement plus ou moins prononcé de la zone lésée, signe d’une réaction inflammatoire.
  • Le tendon peut être plus dur et épais à la palpation, ce qui signifie généralement un stade avancé de tendinite.

 

Traiter sa tendinite

Suivez le protocole GREC : Glace, Repos, Élévation, Compression

Glace

Elle permet de réduire les gonflements et de soulager la douleur grâce à l’effet anesthésiant du froid.

  • Posez un sac de glace par périodes de vingt minutes aussi longtemps que nécessaire.
  • Prenez un bain d’eau glacée. Mélangez de l’eau et de la glace dans un bassin et trempez‑y la zone douloureuse pendant une vingtaine de minutes. Un bain d’eau tiède peut aussi soulager les douleurs.
  • Vous pouvez aussi réaliser un massage à base de glace. Pour cela, remplissez une tasse en plastique d’eau et placez‑la au congélateur. Massez ensuite la zone douloureuse par des mouvements légers.
  • Si vous ne supportez pas le froid ou si la zone traitée commence à s’engourdir, cessez d’utiliser la glace. Pour éviter toute formation de gelure, appliquez la glace à travers un linge propre.

Repos

Solliciter un tendon déjà enflammé ne fait qu’aggraver la situation. Il est donc fondamental de limiter au maximum les activités qui le mettent en mouvement.

Si vous pratiquez régulièrement un sport à fort impact tel que la course à pied ou le tennis, choisissez‑en un autre. La remise en forme adaptée, le cyclisme, la marche, la natation sont des sports qui sollicitent moins les articulations et les tendons  . Privilégiez‑les pendant votre convalescence pour ménager votre tendon.

Vous pouvez complètement immobiliser la zone douloureuse. Cependant, une inactivité prolongée va entraîner un gonflement et entraver la guérison. Il faut donc reprendre progressivement vos mouvements après quelques jours de repos complet.

Élévation

Arrangez‑vous pour placer le tendon lésé en position surélevée. Cela permet d’accélérer la cicatrisation et de diminuer le gonflement.L’élévation est particulièrement recommandée pour les tendinites touchant le genou et, de manière plus générale, les membres inférieurs.

 

Compression

Exercez une compression sur le tendon en utilisant une bande de contention. Cette technique permet de réduire le gonflement tout en conservant la mobilité de l’articulation

 

Dernier recours prenez un traitement médicamenteux

Selon l’état de votre tendinite, la prise d’un médicament antalgique ou anti‑inflammatoire peut soulager efficacement la douleur ou un éventuel gonflement . Vous pouvez aussi appliquer une crème ou un gel anti‑inflammatoire type Voltaren.

Je recommande également l’utilisation des huiles essentielles comme la Gaulthérie Odorante ou encore l’huile essentielle d’Eucalyptus citronné.

Pour finir, il faut savoir qu’une tendinite, même soignée à un stade précoce, peut être douloureuse pendant plusieurs mois. Si les douleurs persistent aussi longtemps, consultez votre médecin pour les soulager plus efficacement.

img_texte_6_1_lang62

 

Une réponse à “Soulager une tendinite”


  • Bensaid / / Répondre

    Tout cela est tres vrai
    J’ai pu le Vivre et j’ai fait chez Alegria des mouvements qui ne touchaient pas ma douleur


Rejoindre la conversation